une famille et des terroirs
Sélectionner une page

Nos voeux 2o17 & le récit de 2o16

2o16 : une année noire, une année blanche.

Comme les deux précédentes, elle commença par un hiver sans froid.
Un hiver comme les gens de la terre ne les aiment pas ; doux et humide.

Pour nous ce fut aussi un hiver triste puisque le 2 mars Henry -mon beau-père, notre grand-père- nous quittait.
La maladie l’a empêché ces 15 dernières années de prolonger son investissement au domaine, mais il avait déjà tellement fait avant… Notre domaine il l’a entrepris et construit, l’appellation Menetou-Salon —avec une poignée d’autres— il l’a créée, ses terroirs de Morogues il les a défendus jusqu’à ce qu’ils deviennent des références évidentes de sauvignon.
Sa passion il nous l’a offerte ; il était fier et heureux d’être vigneron à Morogues, nous le sommes aussi.

Le calendrier nous fit passer de l’hiver au printemps sans réel changement côté météo. Notre fidèle compagne tout au long de ce début d’année fut la pluie, presque quotidienne. Avril fit éclore les bourgeons, la nuit du 26 au 27, elle, s’employa à les détruire. En effet la terre, l’air, la végétation tout était gorgé d’humidité, il a suffi au cours de cette nuit que le ciel se dégage, que le mercure tombe à quelques degrés en dessous de zéro pour que le potentiel de notre récolte soit anéanti. Sur l’ensemble du domaine tout fut détruit ; bourres et contre bourres. Il a fallu attendre plusieurs semaines pour que du vert pointe à nouveau, mais nous savions que ces nouveaux bourgeons de 3ème et 4ème génération seraient très peu fructifères.

La pluie nous resta fidèle jusqu’à début juillet ce qui déclencha une très forte pression du mildiou, donc une surveillance et une cadence d’interventions soutenues. N’oublions pas, en effet, que même sans récolte il faut penser aux années futures
et garder un matériel végétal sain.
Dernier événement météorologique avant les vendanges : la canicule. Elle occasionna dans certaines parcelles grillure et évaporation d’une partie du peu qui nous restait.

Nous avons commencé nos vendanges le 4 octobre. Tout fut réduit, l’équipe de vendangeurs, l’équipe de cave, la durée et avouons-le, la joie qui accompagne habituellement cette période de travail intense mais heureuse.

Ne parlons pas des rendements, seulement des jus ; la maturité aromatique est là, avec de très belles acidités et portée par des degrés généreux. Un millésime puissant, salivant.

La grande nouveauté de ces vendanges 2016 était notre cuverie à blancs.
L’idée maîtresse : disposer de volumes en adéquation avec notre recherche constante d’identification précise de nos terroirs. Depuis des années le projet mûrissait.
Enfin, fin 2015 il s’inscrivait et se dessinait sur de grands plans que nous dépliions sur nos bureaux : une batterie de cuves de petits et différents volumes — 2 fois plus de cuves pour une capacité globale légèrement inférieure.
Les artisans choisis, le planning de chantier établi (serré mais réalisable), on attaquait. Pari tenu, en septembre tout était prêt. Seul le raisin manqua à l’appel !
Nous avons apprécié la pertinence du projet, car malgré une récolte représentant à peine 10% des quantités habituelles, nous avons su vinifier nos parcelles séparément. Les options et les choix sont validés, il ne reste plus qu’à confirmer en récolte pleine. L’année prochaine, nous l’espérons !

Chaque fin d’année nous vous invitons à partager nos vins, aujourd’hui encore mais après les avoir nous-mêmes partagés entre vous tous, c’est inéluctable. Nous comptons sur votre compréhension et votre soutien.
Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes et une belle (et abondante) année 2o17.

Contact

Domaine Pellé
18 220 MOROGUES
Tél. +33 (0)2 48 64 42 48

Ouvert du lundi au vendredi :
9h00 à 12h00 - 13h30 à 17h30

N.B. : Suite au gel d’avril 2016, la dégustation et les ventes sont limitées. Pour plus de précisions n’hésitez pas à nous contacter. Merci pour votre compréhension .


Dégustations au domaine

Plus d'infos

Nos actus